Consommation d'alcool

Cet indicateur est consacré à la consommation d’alcool. Les données sont issues des Enquêtes Suisses sur la Santé (ESS) et des enquêtes sur la santé des écoliers (HBSC).

Synthèse

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans le monde, 8% des décès chez les hommes et 3% chez les femmes sont attribuables à la consommation d’alcool, représentant globalement 3 millions de décès par année. En Suisse, on estime que 4.5% des décès seraient attribuables à l’alcool en 2016. Rapporté au Valais, cela correspondrait à environ 120 décès par an.

La consommation excessive d’alcool est un facteur de risque pour de nombreuses maladies, en particulier certains cancers, la dépression, les maladies cardiovasculaires et la cirrhose du foie. Elle augmente par ailleurs le risque d’accidents et de morts violentes, ce qui est la conséquence la plus grave d’un point de vue de santé publique. En Suisse, la consommation annuelle en litre d’alcool par personne a diminué entre 1980 et 2018, respectivement, de 49 à 32 litres de vin, de 70 à 56 litres de bière et de 5.5 à 3.6 litres de spiritueux.

En Valais, la consommation d’alcool a diminué chez les adultes depuis 1992 pour se stabiliser ces dernières années. En effet, la proportion d’adultes qui boit quotidiennement ou qui a une consommation considérée comme à risque a diminué. La même tendance est observée depuis 2002 pour la consommation d’alcool chez les jeunes.

Cette évolution peut être mise en regard des efforts qui, depuis une dizaine d’années, visent à réduire la consommation moyenne d’alcool par des mesures de prévention structurelle (p.ex. abaissement de la limite d’alcool au volant à 0.5 0/00, taxe sur les alcopops, etc.).

Toutefois, la consommation excessive d’alcool chez l’adulte comme chez le jeune en Valais reste supérieure à la moyenne nationale, même si l’écart tend à se resserrer. Il est donc important de maintenir l’effort de prévention dans ce domaine, en particulier auprès des jeunes.

Consommation quotidienne d'alcool

En Valais, la proportion d’hommes déclarant boire de l’alcool tous les jours a diminué régulièrement depuis 1992 et atteint 19% en 2017. Cette proportion reste un peu plus élevée que dans l’ensemble de la Suisse mais le rythme de décroissance étant plus élevé en Valais, l’écart avec la Suisse tend à se resserrer. Chez les femmes, la proportion a diminué entre 1992 et 2002 et atteint 8% en 2017, proportion comparable au niveau national.

Proportion (%) de la population qui consomme de l’alcool chaque jour, par sexe, Valais-Suisse, depuis 1992

  1. Hommes

     

  2. Femmes

     

Consommation d'alcool à risque

Proportion (%) de la population ayant une consommation d’alcool à risque moyen ou élevé, par sexe, Valais-Suisse, depuis 2007

  1. Hommes

     

  2. Femmes

     

Une consommation à risque moyen ou élevé correspond à la consommation quotidienne d’au moins 4 verres par jour d’une boisson alcoolisée standard (par exemple une bière) pour les hommes et d’au moins 2 verres par jour pour les femmes.

En 2017, la proportion de la population présentant une consommation d’alcool à risque moyen ou élevé reste plus importante en Valais (7.3% des hommes, 6.5% des femmes) que dans l’ensemble de la Suisse (respectivement 5.2% et 4.1%). Les efforts de prévention se poursuivent.

 

Ecoliers

Proportion (%) des écoliers rapportant avoir déjà été au moins une fois ivre, Valais, depuis 2002

  1. Garçons

     

  2. Filles

     

La proportion d’enfants rapportant avoir eu un épisode d’ivresse augmente rapidement après l’âge de 11-12 ans.​

Proportion (%) des écoliers indiquant avoir déjà été au moins une fois ivre, par sexe, Valais- Suisse, 2014

  1. Garçons

     

  2. Filles

     

Malgré une légère diminution des premières expériences d’ivresse en Valais entre 2006 et 2014, les proportions des écoliers concernés sont nettement plus élevées que celles observées en Suisse.


Informations complémentaires 

Document Excel source

Bibliographie et sources de données  :

  • François M, Gloor V, Favre F, Chiolero A, Observatoire valaisan de la santé (OVS). Perception de la santé et comportements de santé en Valais. Résultats de l’Enquête suisse sur la santé 2017, Valais, Sion, Janvier 2020.
  • Wahlen R, Favre F, Gloor V, Clausen F, Konzelmann I, Fornerod L, Chiolero A, Observatoire  valaisan de la santé (OVS). La santé de la population valaisanne 2015; 5ème rapport. Valais. Octobre 2015.
  • Gloor V, Wahlen R, Clausen F, Favre F, Chiolero A, Observatoire valaisan de la santé (OVS). Perception de la santé et comportements de santé en Valais. Résultats de l’Enquête suisse sur la santé 2012, Valais. Sion, décembre 2014.
  • Richard T, Gloor  V, Clausen F, Fornerod L, Favre F, Chiolero  A. La consommation d’alcool chez les écoliers en Valais. Observatoire valaisan de la santé (OVS), Sion, 2016.
  • Enquête Suisse sur la santé (ESS), 1992, 1997, 2002, 2007, 2012, Office fédéral de la statistique.
  • Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), enquête réalisée par Addiction Info Suisse (anciennement ISPA) sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé, 2002, 2006, 2010, 2014.
  • Addiction Suisse, Alcool et santé, Lausanne, 2013.
  • Goss CW, Van Bramer LD, Gliner JA, Porter TR, Roberts IG, Diguiseppi C. Increased police patrols for preventing alcohol-impaired driving. Cochrane Database Systematic Review 2008; (4):CD005242.
  • Marmet S, Rehm J, Gmel G, Frick H, Gmel G, Alcohol-attributable mortality in Switzerland in 2011 – age-specific causes of death and impact of heavy versus non-heavy drinking. Swiss Med Wkly 2014;144:w13947.
  • Organisation mondiale de la santé (OMS), Consommation d’alcool. Aide-mémoire N°349, Mai 2014.