Consommation de substances psychotropes illégales

Cet indicateur est consacré à la consommation de drogues illégales. Les données sont issues de l'Enquête suisse sur la santé (ESS) et de l'enquête sur la santé des écoliers (HBSC).

Synthèse

Les drogues illégales comprennent notamment le cannabis et ses dérivés*, la cocaïne, l’héroïne, l’ecstasy, les amphétamines et autre drogues stimulantes et les hallucinogènes [Addiction ValaisAddiction Suisse]. La Loi fédérale sur les stupéfiants donne une base légale à la stratégie adoptée par la Suisse depuis 20 ans en matière de drogue, selon le modèle dit des quatre piliers, qui allie prévention, thérapie, réduction des risques et répression.

Selon le Monitorage suisse des addictions, la substance psychotrope illégale la plus consommée en Suisse est le cannabis. Un tiers des Suisses de 15 ans et plus (hommes et femmes) en auraient consommé au moins une fois dans leur vie. 4.2% des Suisses de 15 ans et plus auraient consommé au moins une fois dans leur vie de la cocaïne et 0.7% de l’héroïne.

En Valais en 2017, 7% de la population des 15-64 ans** rapporte avoir consommé du cannabis au moins une fois au cours de l’année (10% des hommes et 3% des femmes). La prévalence de la consommation du cannabis est plus importante chez les 15-39 ans. Entre 2002 et 2017, la proportion des 15-64 ans qui ont consommé du cannabis au moins une fois au cours de leur vie a augmenté, passant de 18% en 2002 à 27% en 2017 en Valais et de 20% à 31% en Suisse.

En raison des changements de questionnaire entre 1997 et 2012, l’ESS ne permet pas d’évaluer l’évolution de la consommation de cannabis. Selon le Monitorage suisse des addictions, la prévalence de la consommation du cannabis en Suisse a connu une hausse entre les années 1990 et 2000 puis une stagnation depuis lors.

La prévalence de la consommation de substances psychotropes illégales autres que le cannabis*** issue de l’ESS est potentiellement sous-évaluée par rapport à la prévalence réelle, ceci en raison du caractère illégal et socialement mal vu de ce type de consommation. L’ESS permet cependant de mettre en perspectives certaines tendances.

En Valais, chez les 15-64 ans, la prévalence de la consommation au moins une fois dans la vie d’une substance psychotrope illégale autre que le cannabis est de 6%. Cette prévalence diminue fortement avec l’âge. En Valais comme en Suisse, la proportion des personnes de 15 à 64 ans ayant consommé au moins une fois dans leur vie ce type de substance a augmenté passant de 3% en 2002 (CH : 3%) à 6% en 2017 (CH : 8%).

* Par convention, le terme cannabis est utilisé systématiquement. Il recouvre la consommation de marijuana, de haschisch et d’huile de haschisch (cf. http://www.addictionsuisse.ch/faits-et-chiffres/cannabis/).
**Les questions relatives à la consommation de substances psychotropes illégales ne sont pas posées aux personnes de 65 ans et plus.
***Les substances psychotropes illégales autres que le cannabis regroupent l'héroïne, la cocaïne, l'ecstasy (y compris speed), le LSD et les champignons hallucinogènes.

 

Consommation de cannabis - Adultes

Consommation de cannabis durant les 12 derniers mois, par sexe, chez les 15-64 ans, Valais, 2017

  1. Hommes

  2. Femmes

 Consommation de cannabis durant les 12 derniers mois, chez les 15-64 ans, Valais-Suisse, 2017

  1. Valais

  2. Suisse

Consommation de cannabis durant les 12 derniers mois, par âge, chez les 15-64 ans, Valais, 2017

 

Autres drogues illégales - Adultes

Consommation de substances psychotropes illégales autres que le cannabis : prévalence sur la vie, par sexe, chez les 15-64 ans, Valais, 2017

  1. Hommes

  2. Femmes

 

Consommation de substances psychotropes illégales autres que le cannabis : prévalence sur la vie, par âge, chez les 15-64 ans, Valais, 2017

 

Consommation de substances psychotropes illégales autres que le cannabis au moins une fois : prévalence sur la vie, chez les 15-39 ans, Valais-Suisse, depuis 1997

  1. Valais

  2. Suisse

 

Consommation de cannabis - Ecoliers

Proportion d’écoliers (14-15 ans) consommant au moins une fois par semaine du cannabis, par sexe, Valais-Suisse, 2014

  1. Garçons

  2. Filles

 


Informations complémentaires

Document Excel source

Bibliographie et sources de données  :

  • François M, Gloor V, Favre F, Chiolero A, Observatoire valaisan de la santé (OVS). Perception de la santé et comportements de santé en Valais. Résultats de l’Enquête suisse sur la santé 2017, Valais, Sion, Janvier 2020.
  • Wahlen R, Favre F, Gloor V, Clausen F, Konzelmann I, Fornerod L, Chiolero A, Observatoire  valaisan de la santé (OVS). La santé de la population valaisanne 2015; 5ème rapport. Valais. Octobre 2015.
  • Gloor V, Wahlen R, Clausen F, Favre F, Chiolero A, Observatoire valaisan de la santé (OVS). Perception de la santé et comportements de santé en Valais. Résultats de l’Enquête suisse sur la santé 2012, Valais. Sion, décembre 2014.
  • Enquête Suisse sur la santé (ESS), 1992, 1997, 2002, 2007, 2012, Office fédéral de la statistique.
  • Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), enquête réalisée par Addiction Info Suisse (anciennement ISPA) sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé, 2002, 2006, 2010, 2014.
  • Addiction Suisse, Faits et chiffres : Cannabis, http://www.addictionsuisse.ch/faits-et-chiffres/cannabis/, consulté le 28 août 2014.
  • Gmel G, Kuendig H, Notari L, Gmel C, Flury R. Consommation d’alcool, de tabac et de drogues illégales en Suisse en 2012. Addiction Suisse, Lausanne, Suisse. 2013.
  • Jeanrenaud C. et al. Le coût social de la consommation de drogues illégales en Suisse, 2005. Rapport final.
  • Monitorage suisse des addictions, Cannabis, http://www.suchtmonitoring.ch/fr/4.html, consulté le 20 août 2014.
  • Addiction Valais
  • Addiction Suisse