Prévalence des chutes et des escarres

Les chutes et escarres de décubitus sont considérés comme des problèmes de soins de base (« basic care problem ») et peuvent être des indicateurs de la qualité des soins. Les mesures se font selon la méthode LPZ développée par l’Université Maastricht (www.lpz-um.eu/; The International Prevalence Measurement of Care Problems, LPZ : Landelijke Prevalentiemeting Zorgproblemen) qui est utilisée dans plusieurs pays. L’enquête se déroule au début du mois de novembre de l’année n. La récolte d’information se fait par des questionnaires remplis par les soignants sur la base du dossier du patient et si nécessaire en examinant celui-ci. En règle générale, tous les patients de plus de 18 ans hospitalisés le jour de la mesure dans des hôpitaux de soins aigus (y compris les soins intensifs, intermédiaires et les patientes en post-partum) sont inclus dans la mesure. D’autres exemples de problèmes de soins de base sont la malnutrition ou l’usage des mesures de contentions (« restraints »), dont le relevé, effectué de manière volontaire par les hôpitaux, n’est pas intégré au plan de mesures de l’ANQ.

Résultats: Résultats des hôpitaux et cliniques du Valais adultes (Fichier Excel, 26 kB).

La prévalence des escarres de décubitus chez les enfants est évaluée selon la même méthode que pour les adultes.