Evolution de la mortalité

Cet indicateur présente l’évolution de la mortalité infantile, des taux de mortalité bruts et standardisés et de la mortalité précoce (avant 60 ans).

Les résultats présentés ci-dessous sont basés sur la population résidante permanente, soit les Suisses ayant leur domicile principal en Suisse et les étrangers au bénéfice d’une autorisation de résidence d’une durée minimale de 12 mois ou séjournant en Suisse depuis au moins 12 mois (livrets B/C/L/F ou N ou livret du DFAE, à savoir les fonctionnaires internationaux, les diplomates ainsi que les membres de leur famille). Les décès de personnes résidant de manière permanente en Suisse et survenant à l'étranger sont pris en compte.

Synthèse

Le taux de mortalité infantile est le rapport du nombre d'enfants morts avant l'âge d’un an sur le nombre total d’enfants nés vivants. En Suisse comme en Valais, le taux de mortalité infantile a diminué massivement depuis le début du XXe siècle. Rapporté à 1’000 naissances, le taux de mortalité infantile est de 3.3 décès pour la Suisse en 2018 contre 1.8 décès en Valais.

Le taux brut de mortalité se calcule comme le nombre de décès, tous âges confondus, rapporté à la population résidente. Ce taux est fortement dépendant de l’âge des résidents dans la population considérée et il est dès lors essentiel d’en tenir compte pour faire des comparaisons temporelles ou entre différentes populations. En Valais, pour les trois classes d’âge sélectionnées (avant 65 ans, 65-79 ans et 80 ans et plus), la mortalité a connu une importante diminution entre 1999 et 2016.

Le constat est identique pour les taux de mortalité standardisés (=taux bruts standardisés sur la population européenne 2010 (ESP 2010)). A titre d’exemple, entre 1981 et 2017, les taux standardisés de mortalité toutes causes confondues sont passés de 2’020/100'000 à 1’021/100'000 chez les hommes et de 1’232/100'000 à 700/100'000 chez les femmes en Valais. En 2017, les taux standardisés de mortalité étaient relativement similaires en Suisse et en Valais.

En comparaison, la proportion des décès avant 60 ans suit une tendance similaire. Par exemple, en Valais, en 1970 36,1% des hommes et 21.3% des femmes mourraient avant 60 ans, alors qu’en 2016, ces chiffres ont diminué à 14.0% et 7.2%.

 

Mortalité infantile

Evolution du taux de mortalité infantile, Valais-Suisse, 1899-2018

Evolution du taux de mortalité infantile, Valais-Suisse, 1970-2018

Taux de mortalité standardisé

Evolution du taux de mortalité standardisé (sur la population européenne 2010) pour 100'000 habitants, Valais-Suisse, 1981-2017

  1. Hommes

     

  2. Femmes

     

Taux brut de mortalité

Evolution du taux brut de mortalité par sexe avant 65 ans, Valais, 1999-2016

Evolution du taux brut de mortalité par sexe chez les 65-79 ans, Valais, 1999-2016

Evolution du taux brut de mortalité par sexe chez les 80 ans et plus, Valais, 1999-2018

Mortalité précoce

Evolution de la part des décès survenant avant 60 ans par sexe, Valais-Suisse, 1970-2016 

  1. Valais

  2. Suisse

 


Informations complémentaires

Document Excel source

Bibliographie et sources de données  :

  • Office fédéral de la statistique (OFS), Statistique du mouvement naturel de la population (BEVNAT), 2018.
  • Observatoire suisse de la santé (OBSAN), Taux de mortalité par canton et sexe, nombre de décès par 100'000 habitants, taux standardisé, 2017.
  • Office fédéral de la statistique (OFS), Taux de mortalité infantile selon le canton, de 1970 à 2018 (tableau su-f-01.04.02.02.03), 2019.
  • Wahlen R, Favre F, Gloor V, Clausen F, Konzelmann I, Fornerod L, Chiolero A, Observatoire valaisan de la santé (OVS). La santé de la population valaisanne 2015; 5ème rapport. Valais. Octobre 2015. 
  • Eurostat's task force, Revision of the European Standard Population, 2013.