Coronavirus COVID-19 en Valais

Informations des autorités cantonales et fédérales

Informations du Canton du Valais (Service de la santé publique/Office du médecin cantonal)

Informations de la Confédération (Office fédéral de la santé publique)

HOTLINE DE L’OFFICE FÉDÉRAL DE LA SANTÉ PUBLIQUE +41 58 463 00 00 (TOUS LES JOURS DE 06H à 23H)

HOTLINE CANTON DU VALAIS +41 58 433 0 144 (LUNDI A VENDREDI DE 8H A 12H ET DE 13H30 A 18H ; SAMEDI ET DIMANCHE DE 8H A 12H)

Recommandations et conseils pour vivre au mieux le confinement à domicile (Promotion Santé Valais)

Evolution de l’épidémie

Nombre de cas COVID-19 testés positifs

Valais

Nouveaux cas déclarés

Cas cumulés

Suisse

Nouveaux cas déclarés

Cas cumulés

Seuls les cas COVID-19 testés positifs sont décomptés. Les personnes atteintes par COVID-19 mais non testées n’apparaissent donc pas. Par ailleurs le nombre de nouveaux cas testés positifs par jour durant la première vague (de mars à avril) ne peut pas être comparé à celui de la deuxième vague (qui a débuté en octobre) car les tests n’étaient que peu disponibles durant la première vague et leur utilisation était beaucoup plus restrictive que durant la deuxième vague.

Source des données et méthodologie : les données de cas cumulés présentées ci-dessus sont celles communiquées par les cantons puis compilées par le canton de Zürich dans le cadre de son programme opendata. Les données de nouveaux cas déclarés sont calculées par l’OVS sur la base des données cumulées (différence entre le nombre de cas cumulés du jour J et celui du jour J-1). La mise à jour des données pour le canton du Valais a lieu avec un délai d’environ 48h (données les plus récentes disponibles ici). Pour des raisons méthodologiques, les données communiquées par les cantons peuvent différer de celles publiées par l’OFSP qui sont disponibles ici.  

Comparaison entre cantons

Incidence pour 100 000 habitants des cas de COVID-19 déclarés par canton en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein

Etat au 23.11.2020

Dans les 14 derniers jours

Dès le début de l'épidémie

Le Valais est le canton ayant actuellement une des plus fortes incidences de nouveaux cas de COVID-19 déclarés dans les 14 derniers jours pour 100'000 habitants (plus de 1'000 cas/100'000 habitants), après Genève, Fribourg, Vaud, Neuchâtel et Tessin. L'incidence en Valais est 1.3 fois supérieure à la moyenne nationale.

Depuis le début de l'épidémie, le canton du Valais est celui ayant la deuxième incidence la plus élevée de Suisse, après le canton de Genève.

Source des données : OFSP "Données du rapport de situation pour le coronavirus"

Nombre de décès COVID-19

Valais

Nouveaux décès déclarés

Décès cumulés

47% des décès ont eu lieu dans les hôpitaux et 53% hors des hôpitaux (état au 12 novembre 2020).

Suisse

Nouveaux décès déclarés

Décès cumulés

Source des données et méthodologie : les données de décès cumulés présentées ci-dessus sont celles communiquées par les cantons puis compilées par le canton de Zürich dans le cadre de son programme opendata. Les données de nouveaux décès déclarés sont calculées par l’OVS sur la base des données cumulées (différence entre le nombre de décès cumulés du jour J et celui du jour J-1). La mise à jour des données pour le canton du Valais a lieu avec un délai d’environ 48h (données les plus récentes disponibles ici). Pour des raisons méthodologiques, les données communiquées par les cantons peuvent différer de celles publiées par l’OFSP qui sont disponibles ici.

Nombre d'hospitalisations de cas positifs COVID-19 en cours

Valais

Vous pouvez sélectionner les données que vous souhaitez afficher en cliquant sur la légende qui figure au bas du graphique.

En Valais le nombre d’hospitalisations en cours de cas COVID-19 augmente très rapidement à partir de fin février (6 hospitalisations) pour atteindre un maximum à la fin du mois de mars (154 hospitalisations le 30 mars dont 25 avec soins intensifs). Ce nombre diminue progressivement pour passer sous la barre des 10 hospitalisations à la fin du mois de juin. Cette situation perdure jusqu’au 20 septembre.
Dès la fin du mois de septembre le nombre d’hospitalisations s’accroît à nouveau très fortement (16 hospitalisations le 29 septembre, 31 le 8 octobre, 64 le 14 octobre, 129 le 23 octobre). Le nombre maximal d'hospitalisations de la première vague qui avait été atteint fin mars a été dépassé le 26 octobre.

Source des données : Service de la santé publique/Office du médecin cantonal. Les données les plus récentes sont disponible ici.

Nombre de décès par semaine de personnes de 65 ans et plus, toutes causes de décès confondues

Valais

Vous pouvez sélectionner les données que vous souhaitez afficher en cliquant sur la légende qui figure au bas du graphique.

Voir commentaires sous le graphique pour la Suisse présenté ci-dessous.

Source des données : BEVNAT,Office fédéral de la statistique. Les données de l'année 2020 sont provisoires, les données sources sont disponibles ici.

Suisse

Vous pouvez sélectionner les données que vous souhaitez afficher en cliquant sur la légende qui figure au bas du graphique.

Les graphiques ci-dessus présentent le nombre de décès par semaine, toutes causes de décès confondues, pour les années 2015 à 2019 (courbes en bleu) et 2020 (courbe en rouge). Globalement, sur l’ensemble de l’année, la forme légèrement incurvée en « U » des courbes indique que le nombre de décès par semaine est plus élevé en début et en fin d’année et s’explique en partie, en saison hivernale, par la grippe saisonnière. En 2015 et en 2017, on note une surmortalité importante en hiver en lien avec des épidémies de grippe sévères.

Pour l’année 2020, la mortalité augmente fortement dès fin février/début mars et atteint une valeur élevée début avril. Cette surmortalité peut s’expliquer en partie par les décès dus au COVID-19. Toutes les personnes décédées n’étant pas systématiquement testées pour le COVID-19, ni d’ailleurs pour la grippe saisonnière, il n’est pas possible de connaître exactement la part du facteur COVID-19 ou de la grippe saisonnière dans la surmortalité observée. Par ailleurs, dans le contexte des mesures de distanciation sociale et du confinement, il est possible que certains décès aient été causés par la retenue de certaines personnes à se faire soigner pour des maladies non-liées au COVID-19, afin d’éviter d’aller à l’hôpital ou chez leur médecin.

Source des données : BEVNAT,Office fédéral de la statistique. Les données de l'année 2020 sont provisoires, les données sources sont disponibles ici.

Situation internationale

Situation actuelle dans l’Union européenne (en anglais) (European Centre for Disease Prevention and Control)

Carte mondiale interactive des cas confirmés et des décès (en anglais) (CSSE at Johns Hopkins University)

Informations au niveau international (Organisation mondiale de la santé)



Source :
OVS / WGO