Excès de poids chez les écoliers

Cet indicateur est consacré à l’excès de poids (surpoids ou obésité) chez les écoliers (11-15 ans) en Valais. Les données sont issues de l'enquête sur la santé des écoliers (HBSC-Health Behaviour in School-aged Children). Les données sont récoltées à l’aide d’un questionnaire remplis par des écoliers en Valais.

 

Synthèse

Les conséquences de l’excès de poids chez les enfants sont multiples et peuvent être sévères en particulier chez les enfants obèses. Ceux-ci présentent notamment un risque plus élevé que les enfants de poids normal d’avoir de l’hypertension et du diabète. L’obésité peut également conduire à une baisse de l’estime de soi, un isolement social et une souffrance psychologique pendant l’enfance. Une des conséquences les mieux documentées est la forte probabilité pour un enfant en excès de poids de devenir obèse à l’âge adulte (« tracking » de l’excès de poids).

Depuis les années 80, la prévalence de l’excès de poids a fortement augmenté dans la plupart des pays développés. Cette augmentation a été documentée chez les adultes comme chez les enfants. Ainsi, en Europe, de 15 à 30% des enfants et des adolescents présentent un excès de poids.

Le Valais s’est doté d’un programme cantonal « Poids corporel sain » de promotion de la santé qui comprend des actions à l’intention des enfants et des adolescents de 0 à 16 ans. Par ailleurs, dans le cadre de la santé scolaire, les enfants avec un excès de poids sont dépistés et, si nécessaire, une prise en charge spécialisée leur est proposée, notamment via « Contrepoids » le programme de l’Hôpital du Valais.

Evolution de l'excès de poids

Entre 2006 et 2014, en Valais, la prévalence du surpoids et de l’obésité a augmenté de façon significative chez les écoliers de 11 à 15 ans, passant de 5% à 10% chez les filles et de 11% à 14% chez les garçons. Cette évolution est cohérente avec une étude conduite par l’OVS sur la base des données récoltées par les infirmières scolaires auprès d’écoliers de classes valaisannes de 1ère et 4ème primaire et qui montrait une augmentation de la prévalence de l‘excès de poids pour l’ensemble des enfants entre 2008/2009 et 2011/2012.

Elèves de 11 à 15 ans en excès de poids selon le sexe, Valais-Suisse, 2006-2014

  1. Filles

  2. Garçons

Remarque: L’excès de poids (surpoids ou obésité) est défini sur la base de l’indice de masse corporelle (IMC (kg/m2) = poids (kg)/taille (m2)). Les valeurs seuils de surpoids et d’obésité ont été déterminées selon les critères de l’International Obesity Task Force. Ces dernières changent en fonction du sexe et de l’âge.

Statut socio-économique et excès de poids chez les écoliers

Eléves de 11 à 15 ans en excès de poids selon le statut socio-économique de leur famille, Valais, 2014

Remarque : L’indicateur de statut socio-économique, reflétant le statut socio-économique familial, a été construit à partir de la méthode proposée par Addiction Suisse. Un score a été calculé pour chaque écolier sur la base de six questions relatives à leur situation familiale. Sur ce dernier, 3 catégories socio-économiques ont été définies : bas (20% des écoliers ; score de 0 à 8), moyen (60% ; score de 9 à 12) et haut (20% ; score de 12 à 13).

Perception de leur poids par les écoliers

Perception de leur poids par les écoliers de 11 à 15 ans, selon le sexe et la catégorie de poids, Valais, 2014

  1. Filles

  2. Garçons

Une certaine divergence selon le sexe apparaît entre le statut pondéral objectif, mesuré par l’IMC, et l’opinion que les écoliers se font de leur propre corps. La prendre en compte est important, car les jeunes qui sous-estiment leur statut pondéral pourraient ignorer les messages de prévention sur les risques de santé liés au surpoids.

En 2014, en Valais, 88% des filles de 11 à 15 ans en excès de poids (IMC) se jugeaient un peu ou beaucoup trop grosses. Cette proportion est de 59% chez les garçons. Une part plus élevée de filles (28%) que de garçons (12%) dont le poids (IMC) était normal se percevaient comme un peu ou beaucoup trop gros.

Régime et perte de poids chez les écoliers

Part des écoliers de 11 à 15 ans qui suivent un régime pour perdre du poids, selon le sexe et la catégorie de poids, Valais, 2014

  1. Filles

  2. Garçons

Un lien peut être observé entre le statut pondéral, mesuré par l’IMC, et les comportements de contrôle du poids (régime). En 2014, parmi les filles de 11 à 15 ans en excès de poids, la part de celles qui ont déclaré suivre un régime ou quelque chose d’autre pour perdre du poids est de 46% ; elle est de 23% chez les garçons. La très large majorité des écoliers dont l’IMC est normal ne suit pas de régime.

Si les comportements et méthodes adoptés pour perdre du poids sont inadaptés, des conséquences négatives pour la santé peuvent en résulter, comme un retard de croissance, un déficit nutritionnel ou des troubles de l’alimentation.


Informations complémentaires

Document Excel source

Bibliographie et source de données :

  • La santé des écoliers dans le canton du Valais, 3ème Rapport. Clausen F, Favre F, Chiolero A, Observatoire valaisan de la santé (OVS). Sion, novembre 2017.
  • Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), enquête réalisée par Addiction Info Suisse (anciennement ISPA) sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé, 2002, 2006, 2010, 2014.
  • Surveillance épidémiologique de l’excès de poids chez les écoliers valaisans : évolution de la prévalence entre 2008 et 2012 (Poster). Gloor V, Clerc-Bérod A, Chiolero A. Observatoire valaisan de la santé (OVS), Sion, août 2014.
  • Cole T.J., Bellizzi M.C., Flegal K.M., Dietz W.H. «Establishing a standard definition for child overweight and obesity worldwide: international survey». Bristih Medical Journal, 2000: 1240-1243.Lobstein T, Baur L, Uauy R; IASO International Obesity TaskForce. Obesity in children and young people: a crisis in public health. Obes Rev. 2004; 5 Suppl 1:4-104.
  • Lasserre AM, Chiolero A, Paccaud F, Bovet P. Worldwide trends in childhood obesity. Swiss Med Wkly 2007; 137(9-10):157-8.
  • Ogden CL, Carroll MD, Curtin LR, Lamb MM, Flegal KM. Prevalence of high body mass index in US children and adolescents, 2007-2008. JAMA. 2010;303(3):242-9.
  • Chiolero A, Lasserre AM, Paccaud F, Bovet P. Obésité chez les enfants : définition, prévalence et conséquences. Revue Méd Suisse 2007;3:1262-9.
  • Han JC, Lawlor DA, Kimm SY. Childhood obesity. Lancet 2010; 375(9727):1737-48.
  • Singh AS, Mulder C, Twisk JW, van Mechelen W, Chinapaw MJ. Tracking of childhood overweight into adulthood: a systematic review of the literature. Obes Rev 2008; 9(5):474-88.
  • Lloyd LJ, Langley-Evans SC, McMullen S. Childhood obesity and adult cardiovascular disease risk: a systematic review. Int J Obes 2010; 34(1):18-28.
  • Stamm, Hanspeter; Lamprecht, Markus; Gebert, Angela; Wiegand, Doris (2013). Analyse de données collectées dans les cantons de Bâle-Ville, de Bâle-Campagne, de Berne, de Genève, des Grisons, du Jura, de Lucerne, d’Obwald et de Saint-Gall ainsi que dans les villes de Berne et Zurich. Rapport 2, Promotion Santé Suisse, Berne et Lausanne.
  • Prévalence et prévention de l’excès de poids chez les écoliers en Valais, Chiolero A, Favre F, Clerc Berod A, Observatoire valaisan de la santé (OVS), Sion, 2011.
  • Wahlen R, Favre F, Gloor V, Clausen F, Konzelmann I, Fornerod L, Chiolero A, Observatoire  valaisan de la santé (OVS). La santé de la population valaisanne 2015; 5ème rapport. Valais. Octobre 2015.