Primes de l'assurance obligatoire des soins

Les primes de l’assurance obligatoire des soins sont fixées chaque année sur la base des dépenses des années précédentes. Chaque assureur-maladie propose une prime différente, en fonction de ses propres estimations et de son effectif de risque. Les primes doivent couvrir les coûts prévisibles des prestations et garantir la sécurité financière des assureurs (réserves). Il y a trois catégories de primes : enfants de 0-18 ans, jeunes adultes de 19-25 ans et adultes de 26 ans et plus. Les primes sont calculées par canton. Chaque canton peut avoir jusqu'à 3 régions de primes. Les régions de primes sont fixées par le Département fédéral de l’intérieur en fonction des différences de coûts moyens (coûts des prestations brutes de l’assurance obligatoire des soins) entre communes.

Dans cet indicateur, sont présentées l’évolution de la prime de référence mensuelle moyenne adulte, celle de la prime effectivement encaissée par les assureurs (tous âges, toutes formes d'assurance et tous types de franchise confondus) en Valais et en Suisse ainsi que la répartition des assurés selon la forme d’assurance choisie en Valais et en Suisse.

Prime de référence mensuelle moyenne adulte

Prime de référence mensuelle moyenne "adulte", Valais-Suisse, depuis 1996 (en CHF)

Entre 1996 et 2020, la prime de référence mensuelle moyenne adulte a augmenté de 275 francs en Valais (Suisse : +309 francs).

Prime effectivement encaissée

Prime mensuelle moyenne effectivement encaissée par assuré, Valais-Suisse, depuis 1997 (en CHF)

Entre 1997 et 2019, la prime mensuelle moyenne effectivement encaissée par assuré a augmenté de 170 francs en Valais (Suisse : +176 francs).

Répartition des assurés selon la forme d’assurance choisie

Répartition des assurés (adultes à partir de 19 ans) selon la forme d'assurance choisie, Valais-Suisse, 2019 (en %)

  1. Valais

     

  2. Suisse


Informations complémentaires

Document Excel source

Bibliographie et sources de données : 

Statistiques de l’assurance-maladie obligatoire, Office fédéral de la santé publique (OFSP), 2020.